LIENS

Si vous souhaitez vous essayer à la calligraphie, le mieux est de consulter la page des ateliers de la Ville de Paris, qui proposent des séances de découverte dans plusieurs disciplines. Le programme se trouve ici.

Calligraphie de l'arabe

- voici à quoi parvient un Américain de 55 ans qui a attaqué le Khatt à Istanbul avec Hasan Celebi en 1984 (site en anglais, peu illustré pour l'instant, mais sérieux) et voici comment, à l'opposé, le "chrorégraphe des lettres" qu'est Nja Mahdaoui sait en repousser les limites obtuses

- un programme des ateliers de découverte pour les enfants est sporadiquement proposé par l'institut du Monde arabe à Paris, IMA

- pour le ductus du naskh : www.islamicart.com/main/calligraphy/catalog/alphabet.html

- le même site, en anglais, est assez riche pour débuter : www.islamicart.com/main/calligraphy/intro.html

- en anglais aussi, le site très commerçant de Mamoun Sakkal : http://www.sakkal.com/ArtArabicCalligraphy.html

- le site de Hassan Massoudy : http://perso.wanadoo.fr/hassan.massoudy/

- le musée le plus facile d'accès à tout point de vue est en Irlande : www.cbl.ie


Calligraphie chinoise

- Aperçu, en anglais, des grands maîtres du passé : www.chinapage.com/callig1.html

- Un excellent outil pédagogique pour comprendre, également en anglais, l'essence de cet art.

- Quelques trésors absolus du musée de Taiwan expliqués en français.

- Le site du peintre et calligraphe Wong Wa


Calligraphie japonaise

- Retrouvez l'ordre des traits pour tracer vos caractères : kanji.free.fr/

- Des stages à Toulouse : www.oshinkan.com

- Intéressantes chroniques en anglais sur l'apprentissage de l'écriture au Japon par des occidentaux : www.kanjiclinic.com

- Jeter un coup d'oeil d'expert aux trésors du musée national de Tokyo


Calligraphie occidentale

- En néerlandais mais aussi pour les images, la revue Letternieuws est d'assez bonne tenue. On peut s'abonner.

- Découvrir cet élève de Zapf né en Avignon et qui fait bénéficier la terre entière de ses talents depuis quarante-cinq ans : http://www.claudedieterich.com/index.html

- Des traces d'une manifestation assez remarquable : www.bellelettere.it/sitemap.htm

- Le site personnel de Brody Neuenschwander : http://www.brodyneuenschwander.com/

- Autour de John Stevens : www.calligraphycentre.com/2main.html

- Une vénérable institution typographique : http://delure.org/

- La Society of Scribes and Illuminators : www.calligraphyonline.org/index.html

- Une association à Rouen, L'esperluette, une autre association dans le Périgord, avec forum : atelier-calligraphie.com

- A suivre : Michel d'Anastasio, spécialiste de la calligraphie hébraïque ouvert à tout

- Les enseignants qui se sont succédé à L'aractère peuvent dorénavant se découvrir sur leurs sites : Brody Neuenschwander, Marine Porte de Sainte-Marie, Abdallah Akar, Serge Cortesi, Claude Mediavilla, Ouyang Jiaojia, Hassan Massoudy, Kitty Sabatier, Laurent Pflughaupt, etc.


Enluminure

- Pour les vrais amateurs d'enluminure mais aussi de calligraphie médiévale, l'abbaye de Saint-Gall vient d'ouvrir ses rayonnages électroniques. Une centaine de manuscrits sont feuilletables, pour déjà 40 000 pages. Pour ceux qui l'ignoreraient, les rayonnages en question ont été posés au VIIIe siècle !

- Les Ymagiers propose des conférences de niveau irréprochable (et parfois excitant, comme celle sur les 126 miniatures du Roman d'Othovien, qui eut lieu au Louvre le lundi 13 juin 2005 : une étonnante découverte graphique évoquant le trait de Hokusai et les vignettes des livres pour enfants des années 1930).

- On assiste à un heureux bouillonnement de sites où les arpètes enlumineurs peuvent découvrir, tenter de comprendre et recueillir des images à reproduire : les derniers sont le bestiaire des Expositions virtuelles de la BnF, ou quelques carolinades, et encore le très ambitieux répertoire dû au CNRS, muni d'un système de recherche généreux. En revanche, hélas, pas la moindre ligne de commentaire ou d'information n'accompagne ces florilèges.

- La bibliothèque Pierpont Morgan avait mis 5 000 de ses images en ligne (le fait que le Morgan appelle son site "Corsair" semblait une invitation faite aux pirates, mais la reproduction non commerciale y était autorisée, maintenant c'est terminé)

- Le site d'un marchand franco-américain : www.textmanuscripts.com/index.php

- La "base" numérisée de la Municipale de Lyon,

- et ceux de la BnF, tel Gallica, malheureusement devenu un site marchand

- La British Library vous invite à tourner les pages d'au moins une douzaine de ses manuscrits sans les abimer.

- Le musée virtuel constitué par Marc Niederhauser et Pecia, un site de "Ressources en médiévistique" auquel rien n'échappe.



Fournitures

- Il est amusant de voir que le nombre d'outils spécifiques de la calligraphie diminue chaque année dans tous les pays (rien qu'en Occident, Braun Quill, Osmiroïd, Suede Pens, plumes Hiro, encre Diamine ou Abraxas, par exemple, ne sont plus que des souvenirs) et qu'en même temps se multiplient des commerces qui rêvent de faire fortune sur ce qui est, certainement, le plus petit marché du monde. Encore faudrait-il qu'ils y mettent un peu d'enthousiasme si ce n'est de connaissances historiques et techniques, mais ce n'est jamais le cas. On note comme exception le cas d'un libraire aux USA, vétéran malgré ses lacunes en calligraphie orientale, et le Comptoir des écritures qui nous fait bénéficier de 30 d'expérience de la papeterie d'Orient et d'Occidentm rassemble les raretés du New Connecticut à Echizen en passant par Istanbul ou Téhéran, tout cela disponible en ligne.